Porter un nouvel éclairage sur les captures non visibles: La contribution de la pêche artisanale au développement durable

En 2012, la FAO, la Banque mondiale et WorldFish ont publié une étude Hidden Harvest: The global contribution of capture fisheries. Pour soutenir la dynamique croissante de mise en oeuvre des Directives SSF, et en réponse aux Objectifs de développement durable, la FAO, WorldFish et l’Université Duke travaillent en partenariat avec des experts du monde entier pour revisiter et développer la problématique à partir de cette première étude Hidden Harvest. La nouvelle étude, qui englobe les secteurs de la pêche continentale et marine au niveau pré-capture, capture et après-capture, pose les questions suivantes: 1) Quelles sont les contributions en termes social, environnemental, économique et de gouvernance de la pêche artisanale à l’échelle mondiale et locale? 2) Quels sont les principaux moteurs de changement dans ces secteurs, notamment les menaces et les opportunités? Comme dans le cas de la première étude Hidden Harvest, des études de cas seront produites avec des experts locaux dans les pays prioritaires dont le secteur de la pêche artisanale est fondamental ou dont la dépendance nutritionnelle à ce secteur est notable. Les études chercheront également à tirer parti des nombreuses séries de données nationales et mondiales pertinentes sur la pêche, la démographie, l’emploi, la consommation de poisson et la nutrition dans le processus de synthèse et d’extrapolation Le projet produira un rapport de synthèse en 2020. Des études thématiques et certaines études de cas nationales seront éventuellement publiées dans différents rapports et articles de revues scientifiques, le cas échéant.


Citation:

WorldFish, FAO, Université Duke (2018)
Penang, Malaisie: WorldFish; Rome, Italie: Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture; Durham, États-Unis: Université Duke. Présentation du programme
Share: