Une étude des produits halieutiques de faible valeur commercialisés dans la région du Lac Victoria

L’essor de la pêche commerciale, notamment de l’exportation de la perche du Nil, a entraîné la réduction des stocks de poissons et de la disponibilité du poisson auprès des populations de la région du Lac Victoria. Cette baisse ne menace pas seulement les moyens d’existence des pêcheurs artisanaux et des transformateurs mais elle met également en danger la sécurité nutritionnelle et alimentaire des populations de la région. Pendant que les stocks de perche du Nil (Lates niloticus) et de tilapia continuent de diminuer, les pêcheurs artisanaux se tournent vers le poisson de faible valeur comme le mukene (Rastreneobola Argentea) et les transformateurs se tournent vers la transformation des sous-produits issus des opérations de filetage. Cette transition est désirable mais n’assure pas pour autant l’accès au poisson des populations des pays riverains. La présente étude a pour but de documenter la contribution des produits halieutiques de faible valeur à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des individus vivant avec le VIH/SIDA et des personnes en danger de malnutrition. Compte tenu de la prévalence élevée de la malnutrition dans la région du Lac Victoria, il est nécessaire de réglementer ’utilisation et le commerce des produits halieutiques de faible valeur pour améliorer l’accès au poisson chez les populations gravement menacée de malnutrition.


Citation:

Kabahenda, M.K., Hüsken, S.M.C. (2009)
Programme régional pour les pêches et le VIH/SIDA en Afrique: investir dans des solutions durables. The WorldFish Center, Penang
Share: